SUD

Union Syndicale Solidaires

Fédération SUD Collectivités Territoriales

Section Conseil Général

1 Bd du Port aile Hotoie 7ème étage

Tél. :06-20-65-22-89

 

L’État a choisi de réduire les déficits publics en réduisant la masse salariale. Cela a été renforcé sous Nicolas Sarkozy avec le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite ou le gel du point d’indice. Cela se prolonge aujourd’hui avec les mêmes recettes. Parallèlement, la Cour des comptes a rappelé à l’ordre les collectivités locales, accusées de laisser filer leurs déficits, notamment à travers le nombre d’employés.

Ce discours, martelé depuis tant d’années, finit par trouver un écho et les acquis sociaux des fonctionnaires sont peu à peu attaqués. C’est le Département des Alpes Maritimes qui supprime des jours de congés et d’ARTT à ses agents. C’est encore la ville de Suresnes qui instaure le principe des primes au mérite. C’est enfin le protocole PPCR (Parcours Professionnel, Carrières, Rémunérations) qui cache, derrière de maigres avancées, des atteintes au statut.

Pourtant, la Fonction Publique n’est pas qu’une ligne budgétaire !

 

La Fonction Publique est une richesse. Ce sont aussi des femmes et des hommes qui se trouvent quotidiennement au contact de la population pour exercer leurs missions de service public.

Ces missions, garantes du lien social et de la solidarité sur l’ensemble du territoire, sont un investissement pour l’avenir. Elles doivent donc être défendues contre les attaques libérales et renforcées par les moyens nécessaires à leur réalisation.

Au lendemain des attentats perpétrés le 13 novembre et face aux problèmes sociétaux, qui font le lit de l’obscurantisme, du fanatisme et du racisme, nous résistons et nous défendons la solidarité, l’engagement citoyen et la lutte contre la pauvreté, la précarité et l’exclusion.

Les missions de service public ainsi que les actions des associations locales sont un des leviers essentiels permettant de consolider la solidarité des citoyens.

Les missions exercées par les collectivités locales sont de plus en plus malmenées et la cible des mesures libérales. Il est temps aujourd’hui de mettre fin aux restrictions budgétaires dans la Fonction publique et dans les associations.

Nous revendiquons des moyens pour permettre aux agents de terrain de travailler dans de bonnes conditions auprès des usagers. Renforcer les missions de service public d’éducation, de prévention, de santé, d’accès à la culture est la seule réponse pour favoriser le vivre ensemble et l’insertion de tous dans la société.

 

Tract_12_2015